Click'n Musik #12


Pierre et Le loup


Pierre et le loup est un conte musical pour enfant avec un texte récité sur une musique classique !

Ce conte contient une morale : avec du courage et de la ruse, un enfant neutralise l’objet de toutes ses peurs !

Dans la première partie, l'auditeur peut entendre la présentation des personnages qui apparaissent dans cet ordre : Pierre (les instruments à cordes), l'oiseau (la flûte traversière), le canard (le hautbois), le chat (la clarinette), le grand-père (le basson), le loup (les cors).

C'est à Sergueï Prokofiev, compositeur russe, que nous devons le texte et la musique de Pierre et le loup. Après avoir séjourné aux États-Unis, en Allemagne et en France, Prokofiev retourne en Russie en 1936.

En 1935, lors d’un voyage à Moscou, Sergueï Prokofiev assiste à des spectacles donnés par le Théâtre Central pour Enfants de Moscou. Ceux-ci lui inspirent la composition de Douze Pièces enfantines pour piano op. 65. L’année suivante, en 1936, la directrice du Théâtre Central, Nathalie Satz, lui propose de composer un conte symphonique pour enfants. Prokofiev, immédiatement séduit par ce projet, écrit à la fois la musique et l’histoire de Pierre et le Loup en seulement une semaine ! « Pierre et le Loup est un cadeau non seulement pour les enfants de Moscou mais aussi pour les miens », déclare le compositeur, dont le plus jeune fils est alors âgé de 7 ans. L’œuvre est jouée pour la première fois au Théâtre Central le 2 mai 1936 et rencontre tout de suite un succès immense qui perdure toujours. Entre 1936 et 1939, Prokofiev enrichit de nouveau le répertoire de l’enfance avec ses chansons La Bavarde (une petite écolière qui se parle à elle-même), Chansonnette sucrée (un générique de publicité pour la vente de bonbons au Théâtre Central pour Enfants), et Les Petits Cochons.

Le thème de Pierre est joué par les cordes : la mélodie, au violon, est accompagnée par les autres cordes qui donnent une impression de légèreté. C’est une musique entraînante, joyeuse. Les rythmes pointés et les notes piquées évoquent l’enfant qui marche en sautillant. La phrase musicale, chantante, est facile à retenir.

Le thème de l’oiseau est donné à la flûte traversière, qui joue d’abord complètement seule. La mélodie, dans l’aigu et très rapide, est émaillée de petites notes (appoggiatures) qui, associées au timbre de l’instrument, accentuent la ressemblance avec un chant d’oiseau. La deuxième partie du thème évoque l’animal qui volette d’une branche à l’autre.

C’est le hautbois qui joue le thème du canard : son timbre « nasillard » rappelle les « coin-coin » de l’animal. La mélodie, écrite dans la tessiture grave de l’instrument, est lente et mélancolique. Les notes longues et les mouvements chromatiques (par demi-ton) donnent l’impression d’une plainte. Clarinette, basson et altos accompagnent la mélodie, dans un registre grave également.

Le chat est représenté par la clarinette, uniquement accompagnée des pizzicatos de la contrebasse puis de toutes les cordes. Le timbre feutré de l’instrument évoque le pas de velours de l’animal, tandis que la mélodie en notes piquées, qui monte et descend sans cesse, rappelle son agilité.

Le thème du grand-père est donné au basson dont le timbre sombre, dans son registre grave, donne l’impression d’un bougonnement. Le côté menaçant est rendu par les accents répétés, tandis que le rythme caractéristique court-long évoque le boitement du grand-père. Le basson est accompagné des cordes en notes incisives et de la grosse caisse qui ponctuent la marche pesante du personnage.

Le loup est représenté par trois cors jouant ensemble, apportant de la profondeur au thème. Celui-ci commence sur un accord long et posé, qui donne un effet théâtral saisissant. Le motif répété (quatre doubles + deux croches), joué en crescendo, est très menaçant. L’accompagnement des cordes en trémolos, dans lequel se fond un roulement de cymbale, accentue le côté dramatique.

Enfin, les chasseurs sont évoqués par la timbale soliste, dont le roulement en crescendo est accompagné par la caisse claire afin d’amplifier l’effet dramatique. Les coups de fusil sont figurés par les accents et les notes rapides du motif suivant le roulement


Venez faire le QUIZZ sur Pierre et le Loup!

En cliquant sur le lien ci-dessous:


https://view.genial.ly/60a28bfc2e285f0d1e824f78/interactive-content-quiz-video


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout