Click'n Musik #5

Les droits des Femmes


Lundi 8 mars, nous avons célébré la journée des droits des femmes, et nous avons donc décidé de dédier ce Click’n Musik aux femmes, et particulièrement aux femmes dans la musique.

Elles sont nombreuses à avoir fait leur place dans la musique alors que ça a été très compliqué pour elles d’exprimer publiquement leur art. La pratique musicale pour les femmes était réservée à l’espace privé comme une distraction ou lubie de la femme au foyer. En public, depuis l’antiquité, cet art chez la femme était assimilé à la pratique de la prostitution… Cet art était réservé publiquement uniquement aux religieuses pour leur communauté.

Ces différences statutaires entre hommes et femmes artistes se sont progressivement réduites à partir du milieu du XIXe siècle, avec l'invention de la photographie et l'émergence de femmes photographes amateurs et professionnelles, l'ouverture des écoles d'art (élèves et professeurs femme), du marché de l'art (galeriste, experte, mécène, collectionneuse, etc.), puis, au XXe siècle, avec l'affirmation de l'égalitarisme, du féminisme, dans les années 1960, l'émergence des arts plastiques depuis 1970, quand émergèrent les premières artistes féministes militantes et les études de genre.

Voici trois exemples de femmes qui ont réussi à se faire un nom dans le monde de la musique :

Lili Boulanger est née en 1893 au sein d’une famille de musiciens, d’un père enseignant de chant au conservatoire de Paris et compositeur et d’une mère princesse et cantatrice russe. Elle baigne très rapidement dans la musique. A l’âge de 6 ans, elle déchiffre les partitions avant même de savoir lire. Elle sait jouer du piano, violon, violoncelle et harpe. C’est une compositrice française et c’est la première femme à avoir reçu le grand prix de Rome pour sa composition musicale Cantate Faust et Hélène.


Clara Wieck, connue sous son nom d’épouse Clara Schumann est née en 1819 en Allemagne. Sa carrière de compositrice et pianiste débute à l’âge de 11 ans. C’est la plus grande pianiste de l’époque romantique et elle est la première femme à avoir interprété les œuvres de Brahms (ami de la famille) ainsi que celles de son mari Robert Schumann.

Miriam Makeba, de son vrai nom Zenzi est née en 1932 à Johannesburg peu avant que l’apartheid, c’est-à-dire la politique de séparation entre les colons et les populations locales, ne fasse rage dans son pays. Elle a commencé par accompagner The Manhattan Brothers, un groupe de chanteurs sud-africains, avant d’être connue pour son tube «Pata Pata » en 1956, repris en Europe par Sylvie Vartan « Tape Tape ». Après la gloire internationale, est arrivée la reconnaissance des pros : en 1965, Miriam Makeba a remporté un Grammy Award, qui récompense les meilleurs artistes musicaux aux États-Unis, avec Harry Belafonte, pour leur disque en duo, An evening with Harry Belafonte and Miriam Makeba. C’est la première femme noire à avoir remporté un Grammy Awards.


Pour ce click’ n Musik sur les des droits des femmes, nous vous présentons un petit avant/après des musiciennes de l’école de musique du Pays d’Aix en cliquant sur le LIEN ci-dessous!


https://view.genial.ly/6047a09bb3fe470db46754d0/interactive-content-genially-sans-titre

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

École de Musique du 

Pays d'Aix

HORAIRES

Lundi-Vendredi: 

14h30 à 18h30

Mercredi:

9h30 à 18h30

ADRESSE

50, Place du Château de l'Horloge

13090 Aix-en-Provence, France

empaix@yahoo.fr

T : 04 42 51 47 82

 

Association Loi 1901

. Créé avec Wix.com